Emile Ouosso parle des associations protectrices de la faune au Congo

Emile Ouosso parle des associations protectrices de la faune au Congo

En Afrique Centrale, au Congo comme ailleurs, il existe des associations qui assurent la protection de la faune. Elles s’impliquent à travers diverses actions pour la lutte contre l’extinction de certaines espèces. La faune fait partie des richesses inestimables d’un pays et, afin de la sauvegarder, sa protection est devenue indispensable. Emile Ouosso présente des associations protectrices de la faune au Congo.

L’association AGSAC

L’alliance AGSAC est l’une des associations protectrices de la faune la plus réputée au Congo. Cette association se consacre plus particulièrement à la protection des chimpanzés et des gorilles au Congo. Elle a été fondée en 2009 et œuvre principalement du côté des populations vivant près des réserves protégées.

L’association AGSAC participe activement à la sensibilisation des populations, pour limiter autant que possible la chasse de ces animaux. En effet au Congo, les gorilles et les chimpanzés étaient chassés par les populations qui sont aux alentours des réserves. “Ces animaux étaient chassés pour être consommés, car les habitants se nourrissent en général de toute sorte d’animaux de brousse” indique Emile Ouosso.

Cependant, grâce aux campagnes de sensibilisation de l’alliance, des changements s’opèrent. L’AGSAC organise de façon régulière des missions à l’échelle nationale et dans les contrées reculées. Selon Emile Ouosso Ministre, les campagnes sont lancées pour entretenir des discussions avec les populations sur le bien-fondé de la protection des gorilles et des chimpanzés.

L’association est née de l’effort du gouvernement qui voulait poser des actions concrètes pour la préservation de certaines espèces. L’AGSAC est accompagnée par plusieurs autres organismes tant nationaux qu’internationaux, de même que la société civile. Ses différentes actions pour la protection de la faune sont visibles et satisfaisantes.

HELP Congo présenté par Emile Ouosso

Habitat Écologie et Liberté des Primates est une association qui s’inscrit dans une dynamique de développement durable en Afrique. Avec une trentaine d’expériences, cet organisme travaille en collaboration avec le gouvernement tout en s’appuyant les associations locales. “Elle œuvre pour la protection de la faune, mais encore plus pour la sauvegarde des espèces en voie de disparition comme le chimpanzé” dit Emile Ouosso Ministre.

Pour plus de performances, HELP Congo ne ménage aucun effort afin d’accompagner efficacement ses équipes surtout sur le plan logistique. Ainsi, l’association fournit des matériaux de construction, des matériaux de protection animale ou des véhicules adéquats pour le bon déroulement des missions. De même, il construit un refuge pour les chimpanzés.

Il est important de notifier que HELP Congo finance mène ses nombreuses actions sur le territoire congolais. Cette association offre en plus un soutien de taille au gouvernant dans son programme de protection animale. Elle finance, d’ailleurs, de nombreuses actions du gouvernement dans ce cadre.

La coopération régionale et internationale du Congo

“La coopération régionale du Congo se veut l’une des plus actives qui existent avec ses 29 organismes gouvernementaux et internationaux” souligne le Ministre Emile Ouosso. Elle travaille dans le domaine de la conservation et œuvre pour une bonne préservation des espèces animales. Son objectif est de mener des actions afin de prévenir efficacement les éventuelles menaces de destruction de la faune.

Dans le cadre de la réalisation de ses objectifs, la coopération régionale du Congo mène plusieurs missions. Ce sont entre autres des formations, des conférences, mais aussi des missions d’assistance.

La protection de l’espèce animale est une priorité pour les autorités congolaises qui ont mis en place des outils performants. Les associations qu’elles soient nationales ou internationales font un travail remarquable pour la préservation de la faune.